Vous consultez :
Comprendre l'ARPE par l'étude du STIF


Comprendre l'ARPE par l'étude du STIF


Stef28250

Zoneur amateur
VTC
23 Juin 2023
80
90
Localité
Orléans
Le STIF c'est quoi ?
Le Syndicat des transports d'Île-de-France c'est l'Autorité Organisatrice de la Mobilité en IDF jusqu'en 2017 où elle change de nom pour devenir Ile-de-France Mobilité.
Son objectif officiel :
définit les conditions générales d’exploitation, crée les titres de transport et fixe les tarifs.
définit l’offre de transport et le niveau de qualité des services dans le cadre de contrats signés avec les entreprises (RATP et SNCF pour les principales)
Ces contrats précisent les prestations exigées de leur part et les financements qu’elles recevront en contrepartie. Ils comportent un système d’intéressement prévoyant des bonus et des malus attribués en fonction des résultats obtenus.
En réalité :

1) Nasse les syndicats qui y siègent dans un carcan indestructible pour cause de respect des Lois déjà votées (Européennes pour la plupart) avec ce magique effet cliquet qui veut que l'on ne puisse jamais revenir en arrière sur une évolution législative, même si le résultat est constaté catastrophique par tous.
C'est ce respect des lois qui a fait entre autre que si aujourd'hui vous rentrez à la RATP ou à la SNCF, vous y rentrez en tant que salariés du Groupe RATP ou du Groupe SNCF et non plus en tant qu'Agent de l'EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial) RATP ou Agent de l'EPIC SNCF avec un matricule qui faisait de vous un assimilé fonctionnaire
2) C'est le vecteur principal d'un prix du billet qui augmente et d'une qualité de service qui diminue pour les usagers qui subissent et des salariés des groupes (reste juste quelques agents dans les EPIC) payés au lance pierre sans plus aucun acquis social dans ces entreprises Groupe RATP ou Groupe SNCF. STIF qui arrive malgré tout à vous dire que tout est beau, que ca va dans le bon sens, qu'il y a des avancées mais toujours une question qui reste sans réponse : "Où va l'argent ??"
3) l'Etat en siégeant au conseil d'administration veille à ce que les objectifs (qui ne prennent en compte ni les usagés ni les salariés), et le respect des lois surtout les plus nocives soit l'unique priorité

Je vous laisse transposer avec l'ARPE où les anciens agents sont les VTC à l'ancienne type grande remise qui deviennent des salariés smicards si pas détachés illégalement.
Des syndicats qui siègent et qui ne savent que dire que "c'est la Loi" donc il faut la respecter sans jamais même penser une seule seconde que ce sont les Lois qu'il faut changer.
Un exemple de loi à effet cliquet, "la loi sur l'entente anticoncurrentielle " qui empécherait les plateformes de définir un prix/km.

Comment ne pas repéter les mêmes erreurs qu'avec le STIF ? Politique de la chaise vide => pas de signataires = pas de légitimité.
Des syndicats (2 ou 3 pas plus) libres de revendiquer, proposer sans contrainte (on se fou des lois déjà votées car les nôtres les rendront caduc) dans un Lobbing puissant auprès des élus, sortir les plateformes des négociations (pourquoi pas un renard pour garder les poules pendant qu'on y est...), un dialogue en force avec l'Etat directement suffit.
 
Dernière édition:



Youtube Uberzone

Sponsors